Témoignages de diplômés

Laura Lemaire, M2 2013-2014
Ingénieur environnement en bureau d’études agro-environnemental (Bourgogne)

LauraAprès deux années en école d’ingénieur agronome plutôt généralistes (AgroParisTech), je souhaitais me spécialiser davantage dans le domaine de la ressource en eau. Le Master Eau et Agriculture était cohérent avec mon parcours et me permettait d’allier protection de l’environnement et agronomie. J’ai beaucoup apprécié l’aspect concret (exercices appliqués sur le terrain, utilisation de logiciels qui me sont utiles aujourd’hui) et complet des enseignements dispensés. Ce master m’a apporté de très bonnes bases pour les études que je réalise aujourd’hui, notamment sur les bassins d’alimentation de captage, les pollutions diffuses ou encore l’optimisation de l’irrigation.


Wandet Dim, M2 2014-2015
PhD in Water and Agriculture – Tokyo Institute of Technology  (Japon)

As a wandettformer bachelor in Rural Engineering ITC, (Cambodia), I joined the Water and Agriculture Master in 2014 thanks to a full master grants from AUF. I gained a lot of extraordinary experiences and knowledge during the master. I was involved with many development and research projects with government institutions like AFD. For my master thesis, I assessed the different methods and models for environmental assessment of Southeast Asia rice Ecosystems under climate changes (Cambodia, Laos PDR, Myanmar, Thailand and Vietnam), under Dr. Sami BOUARFA and Dr. Martial BERNOUX supervision.


Gabrielle Rudi, M2 2014-2015
Doctorante à Supagro-INRA Montpellier

gabrielle

Suite à une formation d’ingénieur généraliste (AgroParisTech) et une première expérience professionnelle, j’ai eu l’opportunité de suivre en M2 le parcours Eau et Agriculture. La pluralité des formateurs intervenant dans le master m’a aidé à appréhender la gestion quantitative et qualitative de l’eau en milieu rural de diverses manières. Les outils auxquels nous avons été formés m’ont permis d’être rapidement opérationnelle. En effet, le master propose beaucoup de mises en pratique à la fois sur le terrain et sur informatique. Par ailleurs, la présence d’étudiants provenant de parcours et d’origines géographiques variées nous a permis d’avoir de nombreux échanges sur les enjeux liés à la gestion de l’eau dans d’autres disciplines et dans d’autres régions du monde. Cette formation a été pour moi un atout puisqu’elle est venue compléter le socle de connaissances plus généraliste acquis lors du parcours ingénieur à AgroParisTech.

 


Alexandre Motto, M2 2013 – 2014

Chef de projet humanitaire Eau pour ACTED

AlexandreSuite à une école d’ingénieur ENGEES centré sur l’hydraulique et la gestion de l’eau avec une option SIG, j’ai souhaité compléter mon cursus avec le master Eau & Agriculture. Pour de nombreuses raisons j’ai particulièrement apprécié cette formation. L’éventail des enseignements est diversifié et de qualité. Les cours théoriques sont bien complétés par un stage terrain par plusieurs projets. J’en suis sorti doté d’outils précieux et utiles quelque soit la suite professionnelle. Preuve en est : Après mon stage de master de type recherche sur un pré-diagnostic de contamination aux pesticides dans une plaine maraîchère, j’ai travaillé 7 mois en bureau d’étude Eau & Environnement, et suis actuellement chef de projet humanitaire au Congo RDC. Tout cela sans oublier l’esprit de convivialité bien orchestré dans le master.


Emeline Guilbot, M2 2012-2013
Animatrice du programme Re-sources pour le bassin d’alimentation du captage des Sources de Seneuil.

emelineLe master réalisé entre 2011 et 2013 a été très complémentaire de mes formations précédentes (BTS Gemeau puis Licence professionnelle Gestion durable de l’eau et des territoires). Durant la formation nous avons pu mettre en application les connaissances acquises grâce, par exemple, à des travaux pratiques en salle hydraulique, des études de terrains sur les canaux d’irrigation ou encore des travaux scientifiques sur l’intérêt des infra-structures agro-écologiques dans les paysages.


Laurène Casal, M2 2013-2014
Doctorante à l’INRA de Rennes

laureneLa polyvalence et la qualité des enseignements dispensés au cours de ce master m’ont permis d’acquérir les compétences nécessaires pour poursuivre en doctorat. Cette formation permet d’allier l’acquisition de connaissances théoriques et leurs applications pratiques via de nombreux travaux. Ce master incite les étudiants à développer un panel d’aptitudes pouvant être réutilisé en fonction de leur projet professionnel.


Amine Berkaoui, M2 2014-2015
Chargé d’études & projets en irrigation, Irrifrance

PhotoJ’ai intégré le master pour me spécialiser dans les sciences de l’eau agricole suite à une formation généraliste d’ingénieur GREF de l’Institut National Agronomique de Tunisie. Ce master a grandement consolidé mes connaissances acquises en cycle ingénieur et m’a permis d’acquérir de nouvelles compétences, notamment en modélisation physique et en programmation numérique. J’ai pu mettre en pratique ces nouveaux acquis dans divers projets en expérimentation numérique (LaBex BASC) et sur des protocoles expérimentaux en laboratoire. J’ai beaucoup apprécié la diversité des thématiques traitées dans le master, qui nous ont permis d’aborder à travers des exemples concrets les problématiques liées à l’eau dans un contexte agricole large. Ces diverses compétences m’ont permis d’intégrer un service de R&D d’un équipementier majeur du secteur de l’eau agricole en France.


Benoit Bellot, M2 2013-2014
Doctorant à l’INRA SAD Paysage et UMR IGEPP, Rennes


benoitAprès un premier master en écotoxicologie et ma prise de conscience qu’il existe des leviers pour limiter l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement, je me suis lancé dans le master Eau et Agriculture pour améliorer mes connaissances à l’interface de l’hydrologie et de l’agronomie. En dispensant un enseignement à la fois pluridisciplinaire et spécifique, la formation permet à la fois d’appréhender la grande diversité des problématiques de la ressource en eau et d’y apporter des réponses pertinentes et opérationnelles. Les qualités humaines de l’équipe de formation, l’incitation au travail en équipe et l’ambiance générale positive sont également des éléments qui facilitent l’apprentissage.


Damien Aubé, M2 2015-2016
Hydrologue à l’IRD pour un volontariat international, Tunis

damien-lyon-9Issu de la licence géosciences de l’université de Montpellier, ce master m’a apporté des savoirs scientifiques pointus aussi bien théoriques que pratiques en hydrologie et hydraulique agricole. Cette formation m’a conduite à des postes variés du fait des apports disciplinaires mobilisables dans de nombreux contextes. J’ai pu avoir des expériences dans les domaines de l’assainissement ou encore de la gestion de l’eau en général au regard du changement climatique. J’ai beaucoup apprécié les enseignements de part la compétence des intervenants et les contenus qui apportent les fondamentaux et une ouverture avec la présentation des résultats récents de recherches appliquées. J’apporte une note particulière aux responsables de ce parcours, ils font preuve d’une grande disponibilité et assurent un accompagnement individualisé très appréciable.


Noémie Le Heurte, M2 2015-2016
Chargée d’études en agro-environnement chez SCE Aménagement & Environnement, Nantes

Noemie : ... a gauche sur la photo

Noemie : … à gauche sur la photo

Après un BTSA GEMEAU et une licence professionnelle Agriculture Biologique, le Master Eau et Agriculture m’a permis de découvrir ed nouvelles disciplines scientifiques. Cette formation aborde conjointement les problématiques agronomiques et de gestion de l’eau sous différents angles : la qualité, la quantité, les jeux d’acteurs, le changement climatique, etc. Ce master offre des opportunités de part le riche réseau d intervenants, chercheurs ou professionnels, et par les nombreux événements proposés au cours de la formation (colloques, projets dont le projet
« la jeunesse francophone pour l’eau et le climat »).


Adrien Tavel, M2 2015-2016
Cadre en charge du support technique de la division agriculture, Ecolab, Paris

Issu d’un DUT génie biologique option agronomie et d’une licence sciences de l’environnement (traitement de l’eau, gestion des déchets, dépollution des sols) j’ai intégré le Master Eau-Agriculture en 2014. La richesse de cette formation réside dans la diversité des enseignements et des intervenants. En effet, la cohabitation d’enseignements du type recherche avec une très forte proximité des instituts de recherches référents dans le domaine de l’eau et l’agriculture et d’enseignements techniques avec des intervenants professionnels (BRL, SCP..) permet une compréhension globale des problématiques de l’eau associée à l’agriculture et de leurs applications professionnelles (expérimentations, recherche et développement, mise en place sur le terrain).
Cette particularité m’a permis une insertion aisée sur le marché de l’emploi en ayant la possibilité de postuler auprès de nombreux organismes publics et privés à des postes très variés. Aussi le suivi pédagogique et le cadre géographique de cette formation me laisse une grande nostalgie, il fait bon vivre et étudier au sein du Master Eau et Agriculture de Montpellier!


Gonzague BonraisinM2 2017-2018

Consultant junior chez Greenfish – Ingénieur d’études hydraulique et hydrologie

Le master Eau et Agriculture intégré en 2016 a grandement consolidé mes connaissances dans le domaine de l’eau et de l’environnement acquises au cours de mon BTS gestion et maîtrise de l’eau et de ma licence professionnelle gestion des eaux urbaines et rurales à l’ENGEES. J’ai particulièrement apprécié plusieurs points dans ce master. (1) La grande pluridisciplinarité des thématiques traitées au cours des 2 ans avec une compréhension globale des problématiques de l’eau associée à l’agriculture. (2) L’aspect très concret de la formation avec de nombreux exercices appliqués sur le terrain, l’utilisation de nombreux logiciels, et les différents projets (camps terrain, projet scientifique). (3) L’incitation au travail en équipe et l’ambiance générale positive sont également des éléments qui facilitent l’apprentissage et le bon déroulement de cette formation. Enfin J’ai beaucoup apprécié la qualité des enseignements, les qualités humaines des responsables du parcours, leurs grandes disponibilités et leurs écoutes au cours de la formation.

Ce master m’a permis de trouver très rapidement du travail comme ingénieur de projet chez Greenfish dans le domaine de l’hydrologie et de l’hydraulique et dans une volonté de promouvoir des solutions “green” et respectueuses de l’environnement auprès de grands groupes.


Charlotte Alcouffe, M2 2017-2018 
Experte junior pour l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) – Rome
Junior-expert per l’Organizzazione delle Nazioni Unite per l’Alimentazione e l’Agricoltura (FAO) – Roma

Après trois ans d’une licence appelée CMI (Cursus de Master en Ingénierie) en biologie végétale, j’ai intégré le Mater Eau et Agriculture en 2016. L’échange avec une enseignante de Supagro et la prise de conscience des problématiques liées à l’eau et à l’agriculture sont les raisons pour lesquelles j’ai choisi de suivre cette formation. J’ai beaucoup apprécié la pluralité des enseignements et la diversité des intervenants. Les enseignements orientés sur la gestion montrent bien la complexité de la gestion de la ressource en eau souterraine face à la problématique de pénurie, de surexploitation ou encore celle de pollution de ces eaux. En effet, j’ai eu l’opportunité de réaliser mon stage de M1 sur cette thématique et j’ai pu apprécier les aspects de gouvernance, gestion et réglementation de l’eau. Grâce aux différents partenariats de Supagro et d’AgroPariTech, j’ai eu la possibilité de partir en Erasmus, à Padoue (ITALIE), en début de Master 2 où j’ai suivi des cours en anglais et italien. Je n’oublie pas de souligner que les enseignements ont été réalisés dans les trois établissements, le cadre et l’environnement Montpelliérains sont également un plus!

In seguito alla laurea triennale in biologia a Montpellier (Cursus de Master en Ingénierie) sono stata ammessa al Master Risorse Idriche e Agricoltura in 2016. Grazie a una rappresentante del corpo insegnante di Supagro sono venuta a conoscenza di questa specializzazione: la presa di coscienza delle vaste problematiche legate alle risorse idriche e ai sistemi di sfruttamento agricoli ha determinato la mia decisione di seguire questa formazione. Del Master Risorse Idriche e Agricoltura ho particolarmente apprezzato la pluralità dei corsi e la diversità dei singoli interlocutori. Ho trovato particolarmente interessante il corso propedeutico del secondo semestre ” Gestione delle risorse idriche sotterranee” che ha messo in evidenza ancora una volta la complessità della gestione delle fonti idriche sotterranee e i relativi problemi della scarsità, dello sfruttamento eccessivo e dell’inquinamento soggiacenti alla rete idrica nel sottosuolo. Lo stage obligatorio del primo anno del Master è stato realizzato proprio in questo ambito. Questa esperienza mi ha permesso di toccare dal vivo tutte le problematiche della gestione e legislatura delle risorse idriche. Nel secondo anno della mia specializzazione, grazie alle collaborazioni tra Supagro, Agroparitech e le diverse facoltà di agronomia europee ho avuto la possibilità di partire nel quadro del progetto Erasmus a Padova dove ho seguito gli insegnamenti equivalenti al mio corso di studi in inglese e italiano. Naturalmente non posso omettere di menzionare nei miei anni di studi universitari passati a Montpellier che la città offre un quadro idilliaco per una giovane studentessa come la sottoscritta!


Suite en cours de construction